Pierre Morel dénonce la casse des territoires et soutient les conseils généraux face à l’ADF

Le Député de la Lozère Pierre Morel à l’Huissier, par ailleurs Président du collectif parlementaire de la ruralité, rejoint la position des Conseils généraux de la Droite, du Centre et des Indépendants dont celui de la Lozère, face la position politicienne de l’Association des Départements de France.

Pour l’élu lozérien, « le Gouvernement actuel avec la complicité active de l’Association des Départements de France jouent une partition très nauséabonde pour les départements. Cette association a adopté depuis 18 mois une position pro-gouvernementale sans défendre les intérêts des Départements. L’Etat est en train d’asphyxier les Conseils généraux en lui attribuant de nouvelles charges comme la loi sur les ressources humaines, le financement des allocations d’insertion et de solidarité, la prise en charge des transports scolaires supplémentaires dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, … et en reconnaissance il leur baisse les dotations ! Il est inacceptable que comme lot de consolation, le Gouvernement socialiste autorise les élus départementaux à augmenter les droits de mutations soit en d’autres termes augmenter les impôts des contribuables. Je dénonce fermement cette politique de mépris et de casse des territoires. A ce sujet, la ruralité est très mal traitée comme en témoigne les effets nocifs du redécoupage des cantons. En Lozère, la suppression de 12 chefs lieux de cantons va entraîner de facto son cortège de suppressions de services publics tels que les gendarmeries, les écoles, …. Je soutiens la position du Conseil général de Lozère et celle de son Président Jean Paul Pourquier concernant le report du vote de son budget en 2014. Je saisis dès maintenant la Commission des finances de l’Assemblée nationale afin qu’elle puisse prendre conscience de l’ampleur de la situation ».

Laisser un commentaire