Le poids politique du député pour la préservation de la vocation sanitaire et sociale de la Lozère

3 juillet, 2018 à 2:41 Publié par

Classés dans :,

Le député de la Lozère, Pierre Morel à l’Huissier, déclare : « La Lozère a choisi il y a 60 ans de s’occuper de la personne en situation de handicap « du berceau jusqu’à la tombe » pour reprendre une expression de l’Abbé Oziol. 49 centres ont ainsi été créés sous l’impulsion de différentes personnalités, d’ecclésiastiques et d’élus. Nous offrons une vraie capacité d’accueil en institutions avec des réponses adaptées pour des situations familiales parfois difficiles.  

 

2018, ce n’est pas 1960, les choses évoluent et si certains ont des œillères ou des intérêts  corporatifs,  il y a des hommes et des femmes qui œuvrent au quotidien pour améliorer les conditions d’accueil et pour préserver les lits en Lozère. En tant que député de la Lozère grâce à mes relations, j’ai pu sensibiliser le Premier ministre sur ce dossier lozérien qui s’intègre dans une réponse nationale en faveur du handicap. C’est ainsi que lors de la réunion du 11 juin dernier au Ministère de la santé, mon poids politique a été largement ressenti par les participants au regard de l’attitude de l’Administration qui avait reçu comme instructions de trouver une solution pour préserver la vocation sanitaire et sociale de la Lozère.  

 

A cet égard, je me refuse à toute polémique stérile et je continue inlassablement mon action afin de faire plier les visions administratives et technocrates  que l’on veut nous imposer à l’heure actuelle. »