EHPAD : les craintes du député.

25 janvier, 2018 à 10:20 Publié par

Classés dans :,

Le député de la Lozère, Pierre Morel à l’Huissier, constate que le Département de la Lozère limite le taux d’augmentation des crédits aux EHPAD à 1.5 point cette année, là où il devrait être bien supérieur.

« J’estime que ceci est inacceptable. Tous les directeurs d’établissement me le disent, la FNADEPA également ainsi que diverses associations nationales. On ne peut plus faire d’économies sur le fonctionnement des EHPAD, et je sais de quoi je parle en tant que président d’une association gestionnaire de deux EHPAD. Or les choix budgétaires du Département de la Lozère conduisent ces associations à voter des budgets en déficit. J’interpelle les pouvoirs publics et notamment la Ministre chargée des personnes âgées sur ce problème car il en va du bien être des personnes âgées accueillies dans nos établissements. Aujourd’hui, il est inacceptable que l’on soit obligé d’envisager la suppression de 1 à 2 postes d’aide-soignant et 0.5 à 1 poste d’infirmier. On va vers la maltraitance des personnes âgées mais également du personnel.

Le taux d’encadrement est déjà faible, on ne peut pas continuer à le baisser. C’est également le cas pour les postes d’animation, pourtant nécessaires, qui sont en sursis. Le coût de journée ne peut pas être augmenté au risque de mettre en difficulté tant les résidents que leur famille.

C’est ainsi que j’en appelle au bon sens pour le respect de nos ainés, à la transparence dans la composition des prix de journées de toutes les maisons de retraite de Lozère car il y a une véritable omerta sur ce point, et enfin la tenue urgente d’une table ronde avec tous les acteurs concernés (médecins, gérontologues, syndicats du personnel, directeurs d’EHPAD, présidents des conseils d’administration, élus locaux, Département, Etat, ….). »