Vocation sanitaire et sociale du département de la Lozère : « L’ARS Occitanie ne comprend rien à rien »

16 septembre, 2017 à 3:30 Publié par

Classés dans :

Le député de la Lozère Pierre Morel à l’Huissier a tapé du poing sur la table dernièrement à l’Assemble nationale et à Matignon concernant la vocation sanitaire et sociale du département de la Lozère. « Je ne supporte plus que l’ARS Occitanie puisse nous opposer des ratios en terme de places pour les centres pour personnes en situation d’handicap ou pour personnes âgées dépendantes. L’ARS ne comprend rien à la spécificité lozérienne qui a conduit ce département, il y a plus de 50 ans à faire le choix de l’handicap et de la dignité de la personne en situation d’handicap. A l’époque où personne ne voulait entendre parler de la personne handicapée, sous l’impulsion de l’Abbé Oziol, la Lozère a créé des foyers de vie, des ESAT, des MAS, des centres spécialisés répondant ainsi aux besoins des familles et des personnes souffrant d’un handicap. C’est un choix fondamental qui a été fait. Et aujourd’hui, sans aucune analyse et sans aucune prise en compte du contexte de création de ces établissements, l’ARS nous invoque des ratios régionaux et nationaux dont on a strictement rien à faire. Ce secteur est pourvoyeur d’emplois et constitue donc un fer de lance pour l’économie de notre département. J’ai demandé à l’Etat de placer la Lozère dans une vocation nationale sanitaire et sociale avec des dispositifs expérimentaux et dérogatoires afin d’assurer à la fois la survie de ce secteur mais également son développement. »