Sophie Pantel : hypocrisie et malhonnêteté dans le cadre de la loi sur les conseillers départementaux

Sophie Pantel et les membres du  groupe « Lozère Gauche Unie » se sont récemment livrés à une véritable malhonnêteté intellectuelle au sujet de la réforme territoriale. Il y a tout juste un mois, Mme Pantel et les neuf autres conseillers généraux de gauche ont effet sollicité Pierre Morel-à-l’Huissier, député de la Lozère, via un courrier pour dénoncer cette réforme. Dans leur lettre, ils expliquent, entre autres, que les conséquences de cette loi « seraient dramatiques pour nos territoires ruraux », donnent « une vision faussée du développement de nos départements », seraient « la perte d’un maillage territorial » et celle de la « proximité du conseiller départemental (…) avec [la] population »…

Quatre semaines plus tard, lors de l’examen d’une motion présentée au Conseil Général le 29 mars dernier et qui aurait due aboutir à un vote unanime, Sophie Pantel et son équipe ont voté contre. Ils justifient aujourd’hui ce revirement scandaleux en trouvant des motifs de satisfaction dans la réforme.

« Je trouve ce comportement de grand écart indigne d’élus, qui pour des raison purement politiques se couchent devant le gouvernement. Ce sont de véritables moutons, à l’image de ce que sont aujourd’hui l’amateurisme du Président de la République et les couacs d’un gouvernement au premier ministre totalement inexistant », nous a déclaré Pierre Morel-à-l’Huissier.

Laisser un commentaire