ZRR : réponse à Laurent SUAU qui crée la polémique pour tenter de justifier ses erreurs

8 novembre, 2017 à 9:43 Publié par

Classés dans :,

Laurent SUAU, Maire de Mende, a, sur les réseaux sociaux, créé une polémique au sujet des ZRR. Il l’a fait avec des termes désobligeants, voire grossiers. Je le savais peu futé, je le découvre méchant.

Ce faisant, il tente de se disculper de ses propres erreurs. 19 communes ont été exclues du zonage ZRR à compter de 2020. Qui a pris cette décision ? La majorité socialiste précédente du gouvernement Hollande qui a modifié les critères excluant ainsi 3063 communes en France et intégrant 3657 nouvelles communes. Le problème n’est donc pas lozérien mais national.

Qui a signé le décret d’exclusion ? Jean-Michel BAYLET, alors Ministre de l’Aménagement du Territoire que Laurent SUAU a largement soutenu avec son ami et mentor Alain BERTRAND. Cruelle vérité que Laurent SUAU se  garde bien de reconnaître.

En mai 2017, j’ai contesté devant le Conseil d’Etat l’arrêté de Jean-Michel BAYLET avec plusieurs communes lozériennes, sauf Mende. Non seulement Laurent SUAU soutient la majorité qui modifie le zonage ZRR mais il ne conteste pas l’arrêté ministériel. Deuxième grave erreur.

Laurent SUAU et Sophie PANTEL, accompagnés de Rémi ANDRE, ont sollicité un rendez-vous à mon insu avec la conseillère technique aménagement du territoire de l’Elysée. J’ai été informé de cette réunion à laquelle je me suis imposé. Mme MIALOT a clairement indiqué que le problème ne se posait pas actuellement pour les 19 communes et ce pendant 3 ans jusqu’en 2020. Il n’y avait donc aucun péril imminent pour ces 19 communes lozériennes. Elle a par ailleurs clairement exprimé que ce dossier ZRR devait être revu ultérieurement sans prendre aucun engagement.

Laurent SUAU croit qu’un simple rendez-vous à l’Elysée peut tout régler. Il ne connait rien à la vie politique nationale, rien au système législatif et encore moins à la gouvernance nationale. Il découvre les difficultés de se faire entendre au niveau national.

Pour se sortir de ce dossier, il cherche un bouc émissaire et, en tant qu’opposant, il trouve le député de la Lozère. Soit dit en passant, il ne m’a jamais sollicité directement et aujourd’hui, il cherche à nuire à mon image en prétextant que ce dossier patauge.

Tout ceci est de la pure polémique politicienne qui ne grandit pas la politique et qui ne fait pas avancer le dossier ZRR. J’ajoute que son buzz a été repris par le journal Midi Libre dont le PDG n’est autre que Jean-Michel BAYLET, responsable de l’exclusion des communes lozériennes. Je trouve le procédé indigne.

Ceci dit, tous les contacts sont aujourd’hui pris sur ce dossier où je rencontre les ministres pour tenter d’obtenir une correction des bêtises commises par l’ancienne majorité présidentielle que soutenait le néophyte maire de Mende Laurent SUAU. On a du temps devant nous puisque, je le redis, l’exclusion des 19 communes ne sera effective qu’en 2020. Tout ceci n’est qu’une tempête dans un verre d’eau.

En guise de conclusion, et pour finir sur une note d’humour en paraphrasant Michel Audiard, je cite cette réplique que je fais mienne « Quand on mettra les cons sur orbite, t’as pas fini de tourner. »