Billet d’humeur sur la primaire de la droite et du centre : « Que les socialistes gardent leurs commentaires pour eux et s’occupent de leurs affaires »

26 novembre, 2016 à 3:25 Publié par

Classés dans :,

Pierre Morel à L’Huissier, député de la Lozère, réagit « Après avoir trafiqué la carte des cantons à des fins électorales, après avoir acquis la présidence du Conseil départemental de la Lozère par effraction, après avoir dilué la Lozère dans une grande région, après avoir déstructuré les intercommunalités existantes, après avoir soutenu toutes les mesures ruralicides du gouvernement Hollande avec la baisse des dotations, la perte de proximité entre élu et citoyen ou encore la loi NOTRe inadaptée à nos territoires, après le bal incessant de membres du gouvernement en Lozère pour aucun résultat (Président de la République, Premier Ministre, ministre de l’Intérieur, de l’Environnement, aux Personnes handicapées, de l’Aménagement du territoire, au Numérique …), …. voilà que les socialistes lozériens s’immiscent dans la primaire de la droite et du centre, en y allant chacun de leur petit commentaire. Mais qu’ils s’occupent de leurs affaires et de leur candidat à la présidentielle. Ils ont déjà beaucoup à faire à ce sujet !

Avec le président Hollande démonétisé, Valls qui piaffe, Macron en marche, Aubry qui refait surface,  Mélenchon qui fait les gros bras, le Parti Communiste qui essaie d’exister et les députés socialistes divisés, ils n’ont pas besoin de faire des commentaires sur ce qui ce passe à droite !

Et la situation n’est guère reluisante au niveau local. Quand on voit qu’un conseiller départemental Radical de Gauche, vice-président du Conseil départemental à majorité de gauche et ancien syndicaliste, M. Courtès, vient signer la charte demandant l’alternance en 2017 en faveur de la droite et du centre, on peut se demander où sont passées les valeurs !

Et que dire d’une militante socialiste, dont la seule vertu a été d’être placée tête de liste aux régionales par son mentor, ou d’un sénateur qui « oublie » de monter à Paris pour défendre les dossiers. Il y a là aussi matière à réagir. On attend d’eux qu’ils bossent et qu’ils arrêtent de palabrer sur ce qui ne les concerne pas.

Parce que pendant ce temps, la population trinque et les territoires aussi ! Il n’y a aucune avancée sur les dossiers fondamentaux lozériens. Rien sur la RN 88, la RN 106, le train, le numérique avec le haut débit, la 3G et la 4G, la téléphonie mobile et fixe, la commune de Marvejols qui devait obtenir des monts et merveilles de la part de la gauche. Il ne faut pas oublier non plus la fiscalité élevée pour les entreprises et les ménages, le non-paiement des aides agricoles depuis 2015, un taux de chômage des plus élevé en Lozère, la commande publique au plus bas avec un impact négatif sur les entreprises du BTP…

A un moment donné, les choses doivent être claires. Que les socialistes gardent leurs commentaires pour eux et s’occupent de leurs affaires ! »