Réforme des rythmes scolaires : « Le Gouvernement va céder à la pression » pour le député Pierre Morel

16 avril, 2014 à 10:01 Publié par

Classés dans :

« Le Gouvernement ne veut pas le dire mais il est clair qu’il va céder à la pression et au blocage de près de 70% des communes. » prédit le député UMP Pierre Morel à l’Huissier. « Les annonces faites par le Ministre Benoit Hamon concernant la réforme des rythmes scolaires procèdent du constat que les communes rencontrent des difficultés financières, mais également que les communautés éducatives ont du mal à accepter la réforme prévue par décret. Dans son discours de politique générale, le Premier Ministre, Manuel Valls, a « carbonisé » cette réforme. Je pense que le recours que j’ai déposé au Conseil d’Etat gène le Gouvernement car les motifs invoqués, que sont la non compensation financière, la rupture d’égalité devant les charges publiques, la rupture entre le public et le privé, la rupture entre les communes qui disposent d’un tissu associatif dense et celles qui n’en disposent pas, l’urbain contre le rural, et la violation du principe constitutionnel d’intelligibilité de la norme, sont légitimes et fondés. Le Gouvernement va faire marche arrière. Je poursuis l’action et la mobilisation que j’ai initiée avec les députés UMP et UDI. »