Le gouvernement étrangle les collectivités locales pour financer son projet de Crédit d’Impôt

Député de la Lozère, rapporteur de la « Commission Communes et Territoires Ruraux » de l’Association des Maires de France, Président du « Collectif Parlementaire de la Ruralité », Pierre Morel-à-L’Huissier est reconnu par ses pairs comme un expert sur les sujets liés à la ruralité. « Ils sont tombés sur la tête ! », nous a-t-il déclaré en apprenant la baisse des dotations aux collectivités locales. Une mesure dont les conséquences seront dramatiques, selon le député : « On n’a jamais vu ça sous la 5ème République ! On a connu le gel avec Sarkozy, puis une première baisse non négligeable avec Hollande, et là on nous annonce 3 milliards en moins pour le budget des communes, des départements et des régions ! Ces dernières n’auront plus aucune capacité d’investissement, ce qui va affecter les marchés publics, mais aussi les entreprises, les projets intercommunaux et l’emploi ». M. Morel-à-L’Huissier rappelle par ailleurs que 75% de l’investissement en France est assuré par les collectivités locales. Rappelons par ailleurs que l’annonce des ministres chargés des finances et de la décentralisation intervient le même jour que la déclaration de la Cours des comptes mettant en exergue la difficulté des départements à faire face financièrement.

« Ils nous emmènent au bord du gouffre, s’insurge le député de la Lozère. Ils ont décidé de créer un Crédit d’Impôt, pourquoi ne le financent-ils pas eux-mêmes ? Le CICE a été présenté sans avoir été budgété, et le gouvernement demande maintenant aux collectivités de palier leur mauvaise gestion. C’est inadmissible ! ». 

Laisser un commentaire